DNVGL.com

La législation européenne doit inclure la culture de la sécurité des aliments

Food Safety Culture Production Line

Le projet de législation de la Commission européenne comprend des exigences générales sur la culture de la sécurité des aliments. Au cœur des activités quotidiennes de toute entreprise, il est essentiel de respecter ce droit pour soutenir toutes les activités commerciales.

La révision du règlement (CE) n° 852/2004 sur l'hygiène alimentaire introduit des considérations sur la culture de la sécurité des aliments tout en couvrant également la gestion des allergènes et la redistribution des aliments.  

La Commission du Codex Alimentarius devrait adopter une révision de sa norme sur les principes généraux d'hygiène alimentaire dans les prochains mois. Cette mise à jour introduit le concept de culture de la sécurité des aliments en tant que principe général. L'objectif de la culture de la sécurité des aliments est d'accroître la sensibilisation et d'améliorer le comportement des employés dans les établissements.  

En outre, toutes les normes de sécurité des aliments de référence de la GFSI doivent inclure des exigences relatives à la culture de la sécurité des aliments. Ces exigences concernent la communication sur les politiques et les responsabilités en matière de sécurité des aliments, la formation, le retour d'information des employés sur les questions liées à la sécurité des aliments et la mesure des performances, ainsi que l'engagement de la haute direction. 

"Cela confirme que la culture de la sécurité des aliments est de plus en plus à l'ordre du jour. Une bonne culture de la sécurité des aliments peut entraîner des progrès considérables, mais pour réussir, elle doit s'appuyer sur un véritable engagement de l'organisation et de la direction générale. Peut-on prendre les bonnes décisions pour assurer la sécurité des aliments et des consommateurs ?  La culture de la sécurité des aliments doit être ancrée dans l'entreprise, et non quelque chose d'ajouté par-dessus pour répondre à une exigence légale", déclare Joy Laing, Directeur Global Food & Beverage, DNV GL-Business Assurance.  

Une partie de la nouvelle législation demande à la direction et à tous les employés des entreprises de s'engager à une culture de sécurité des aliments appropriée qui comprend une répartition claire des responsabilités, une formation et une supervision appropriées, et qui vérifie que les contrôles sont effectués en temps utile et efficacement et que la documentation est à jour.  

"Construire une culture efficace de la sécurité des aliments est différent de la mise en œuvre d'un système de gestion de la sécurité des aliments", explique Joy Laing. "Se concentrer sur le comportement des gens nécessite l'implication de professionnels des ressources humaines et d'experts en comportement, par exemple. Il ne s'agit pas d'une exigence technique et doit être abordé comme tel. Les entreprises qui s'engagent réellement dans ce changement en bénéficieront".